Yannick Alleno

Le Pavillon Ledoyen ***

« L’esthétique s’apprend.
Il faut être ouvert, regarder
et sentir son environnement.. »

Yannick Alleno commence très fort cet entretien en disant qu’il ne croit pas que l’art ait une incidence dans l’assiette ! Pour lui, l’art embelli la vie, c’est un besoin pour être bien dans son environnement. C’est ce qu’il souhaite proposer à la clientèle de ses restaurants dans lesquels l’art vient agrémenter l’architecture. Il donne l’occasion d’être au contact de cette beauté, comme un musée ouvert, où l’on peut voir ou même toucher les œuvres.

Nous avons parlé de l’esthétique, qui s’apprend, et qui comme l’art est une culture. D’être ouvert, de regarder son environnement et le sentir. D’avoir une sensibilité sans filtre. De dépasser le stade de l’artisan vers le stade artistique. De tendre à une plus grande liberté aujourd’hui et d’écrire sa propre cuisine, grâce aux rencontres, grâce aux artistes qu’il côtoie. De l’art qui est toujours une question de débats, d’opinions exprimées et de l’intérêt à se parler. De la gastronomie comme art ultime, qui peut créer des d’émotions chez les gens, au-delà du simple acte de manger. Du dressage qui ne doit pas intervenir trop tôt dans la conception d’un plat car on ne peut pas s’imaginer une assiette ou un goût, puisque chaque produit a sa propre particularité. Du design, qui doit être au service de l’homme pour améliorer le quotidien, ou le sens du détail parfois peu perceptible, mais qui sera une vraie plus value pour la dégustation.

Où manger chez la cuisine de Yannick Alleno et le suivre :

Le Pavillon Ledoyen, 8 Avenue Dutuit, 75008 Paris
• Alleno Paris ***
• L’Abysse, comptoir à sushis **
• Pavyllon, comptoir gastronomique *

Instagram de Yannick Alleno
Le site web du chef et de ses 3 établissements au Pavillon Ledoyen
Le site web de l’Allenothèque
Le site web du Cheval Blanc Courchevel, le 2nd établissement 3 étoiles du chef

Biographie

Avec ses 10 étoiles au compteur, bardé de prix et de récompenses, Yannick Alleno est un cuisinier qui fait partie du cercle très fermé des plus grands chefs du monde.

Élevé par des parents bistrotiers en proche banlieue parisienne, il se passionne très tôt pour la cuisine. Après son BEP, il passera par le Royal Monceau, puis chez Drouant, avant de prendre les rennes du Meurice pendant 10 ans.

Il revendique une cuisine française forte, riche de son patrimoine et de son terroir mais moderne et ambitieuse dans ses créations.

Yannick Alleno est marié à Laurence Bonnel, artiste sculptrice et galeriste. L’art occupe donc place importante dans sa vie avant même d’être dans sa cuisine.