Qui est la voix de Chefs d’œuvre ?

Marion Chatel-Chaix est tombée toute petite dans la marmite de la création. 
Elle en a fait son métier en associant les matières, les couleurs et les formes pendant 13 ans pour des marques de mode et des bureaux de tendances comme Nelly Rodi. Bête de concours, elle remporte de nombreux prix quand elle pose son regard affuté et parfois décalé sur un sujet de design.

En 2013, elle se forme au design culinaire à l’ESAD de Reims, aux côtés de Marc Bretillot le pape de la discipline qui l’a toujours encouragée à se servir de son expertise dans la mode comme d’un atout différenciant.

Avec son studio exquisite fondé en 2013, elle fait naturellement le lien entre ses 2 métiers, adaptant les méthodes de création des bureaux de style à tout ce qui se mange (et se boit). Elle est ainsi devenue la designer qui murmure à l’oreille des chefs.

Le 7 Février 2020, Marion Chatel-Chaix lance Chefs d’œuvre, un format dédié aux questions de créativité en lien avec tout ce qui se mange ou se boit.

Elle pose son regard aiguisé sur la démarche d’un chef pour mieux comprendre comment rendre uniques les expériences culinaires à travers un contexte et une personnalité.

De quoi parle-t-on dans le podcast ?

Marion Chatel-Chaix met en lumière les processus créatifs autour de ce qui se mange ou se boit.

Dans la saison 1 de Chefs d’Œuvre, elle échange avec des chefs – cuisiniers, pâtissiers, barmen – sur leur façon d’appréhender la créativité. Le but est de mettre en lumière des approches personnelles et instinctives, car souvent autodidactes. Qu’est-ce qui nourrit l’esprit pour se renouveler ? Comment créer sa signature et son identité culinaire ? Comment se réinventer au quotidien, souvent entre 2 coups de feu ?

La masterclass Hors d’œuvre est une série d’épisodes courts pour décrypter les enjeux du design au service du culinaire.

La saison 2 de Chefs d’Œuvre reprendra début 2024 sous sa forme initiale : des interviews de chefs et entrepreneurs de la food qui proposent de nouvelles recettes de l’excellence, en ayant bien compris que « Tout ne se joue pas en cuisine » !

« Le plaisir de la table est la sensation réfléchie qui naît de diverses circonstances de faits, de lieux, de choses et de personnes qui accompagnent le repas. »

Brillat-Savarin, 1825

Michel Troisgros ***

« Créer, c’est ce moment de grâce où on ne sait pas ce qui va arriver. »

Pierre Hermé

« Cultiver sa singularité est un stimuli pour explorer de nouvelles façons de faire. »

Céline Pham

« Les émotions et la sincérité sont la base de chacune de mes créations. »

Yannick Alleno ***

« L’esthétique s’apprend. Il faut être ouvert, regarder et sentir son environnement.« 

Patrick Roger, MOF

« Je fais tout par instinct.«