Nina Metayer
Cheffe pâtissière

“Poser des questions et regarder les gens
est ma principale source d’inspirations.”

Nina est revenue sur ses expériences de co-création quand elle était pâtissière pour des grands restaurants, sur les discussions et les échanges qui construisent le cheminement des essais avec le chef de cuisine pour clôturer son menu, de la direction dans laquelle il y a une envie d’aller à 2, avec tous les allers-retours nécessaires pour aboutir au résultat final.

Nina met les émotions humaines au cœur de la création de ses pâtisseries. Avoir un sujet lui rend la créativité plus évidente. Elle observe les gens et pose des questions pour s’inspirer. Elle imagine comment elle peut titiller les 5 sens de celui qui va manger et de l’impossibilité de plaire à tout le monde quand on parle de ressenti.

Quand on aborde ses méthodologies créatives, Nina évoque la confiance en elle et la spontanéité. Le dessin comme cadre pour commencer à visualiser une envie ou une émotion, mais sur lequel elle ne s’arrête pas. De se détacher de ce qu’elle avait imaginé pour affiner ses idées. De ne pas se focaliser sur les défauts des essais et de toujours arriver à y voir le bon, de résoudre les problèmes et d’être encore plus contente quand elle finalise quelque chose qui n’a pas été simple à mettre au point !

Biographie

À tout juste 31 ans, Nina Metayer est déjà passée par le Meurice époque Yannick Alleno, l’Hôtel Raphaël avec Amandine Chaignot puis le Grand Restaurant de Jean-François Piège où elle aura la chance de vivre le bonheur de la 2ème étoile quelques mois après son arrivée.

Élue « pâtissière de l’année » en 2016 par le trophée Le Chef puis en 2017 par le guide Gault et Millau, elle devient la même année « chef de la création sucrée » du groupe Café Pouchkine pour qui elle est en charge d’insuffler un nouveau souffle.

En Septembre 2019, cap sur l’indépendance avec l’ouverture de 3 établissements à Londres, au sein du Mercato, un incubateur qui accompagne l’entreprenariat food de qualité afin de répondre aux grands enjeux de société du monde. Alors qu’en France, on lui disait qu’elle ne pourrait jamais cocher toutes ces cases, chez les Anglais, rien n’est impossible. Ce projet humain, où le respect des équipes, des produits, des agriculteurs et de la planète sont au coeur des priorités, fédère toute une communauté.

Nina dit que ton métier lui permet de vivre au quotidien une expérience unique et toujours renouvelée, que chaque jour lui permet de s’enrichir d’avantage. Son let motiv’ est de créer un beau souvenir dans la mémoire sensorielle et l’imaginaire de la personne qui déguste ses créations. Nina Metayer est un vrai rayon de soleil qui irradie le bonheur. Elle définie la pâtisserie comme un acte de générosité qui n’est pas une forme de création pour soi, mais pour quelqu’un. C’est sa façon de faire plaisir, elle a décidé d’être heureuse et la pâtisserie lui permet de réaliser ce but de vie. Belle philosophie !

– Ile Flottante à l’ananas, que Nina décrit comme son dessert signature, ou en tous cas le dessert préféré de son mari ! Créé pour l’Hôtel Raphaël.

– Couronne pommes.

– La Pavlova pour le Café Pouchkine. Inspirée par la ballerine russe Anna Pavlova, c’est une meringue suisse aérienne qui met en valeur un tutu de chantilly.

– Fraîcheur d’agrumes, avec un pomelos mariné, émulsion miel-fromage blanc, biscuit moelleux aux agrumes, sablé vanille et tuile croustillante pour “Fou de pâtisserie”.

– La joie de vivre de Nina Metayer et ses créations inspirées par le Café Pouchkine.

– Clafoutis cerises

Galette des rois 2020.

Collaboration avec The French Bastards avec la rosace de Notre Dame de Paris réalisée avec une technique d’impression 3D.

– Rhubarbe.